Le Roi Lion et ses personnages

17 octobre 2007

fandedisney, vous avez récemment posté un message dans notre rubrique « demandes d’articles« , message dans lequel vous demandiez une interprétation du Roi Lion, ainsi que le portrait des personnages de ce film.

Le Roi Lion et ses personnages dans Les Films d'Animation 18686512

Je vous renvoie vers notre dossier spécial d’Octobre 2007, consacré aux méchants d’animation et qui présente également un portrait très complet de Scar ; cet article vous propose plusieurs interprétations du film. Voici les grands traits de cet article, que vous pouvez néanmoins consulter grace au lien suivant : http://filmsdanimation.unblog.fr/page/2/ 

- Scar est le pendant de Mufasa : Mufasa représente l’image du “bon” roi, celui qui respecte ses sujets, le juste ; alors que Scar représente le “mauvais” roi : le despote ou le tyran, dont seule la satisfaction personnelle est en jeu dans sa façon de reigner. Scar représente également la trahison dans un sens quasi-religieux puisque sa trahison fait penser à celle de Juda…

RoiLion04 dans Les Films d'Animation

- A travers le personnage de Scar, l’enfant comprend le cycle éternel et apprend notament que dans la vie, tout acte a des répercussions. Il est également mis en garde contre les excés de pouvoir : le despotisme, l’intolérance et l’égoïsme.

- Au vu de la mort cruelle de Scar, il est possible de comprendre la morale de l’histoire de différentes façons :

  • “respectez le cycle éternel, faute de quoi, vous risquez de mourir” : un message écologique ?
  • “ne faites pas le mal, vous serez sévèrement puni” : un message à caractère quasi-religieux ?
  • ”une personne mauvaise mérite de mourir” : un message POUR la peine de mort ?

 - Merci à Pitouwh, pour ses interprétations précieuses, qui voit notamment dans ce film une référence évidente aux relations fratricides d’Abel et Caïn, et qui rapproche également Le Roi Lion à l’histoire d’Hamlet.

1182586903

- Le dernier axe d’interprétation que je vous soumettrais pour ce film est de le voir comme l’expression inconsciente du complexe d’Oedipe : Simba, sans le vouloir, est responsable de la mort de son père ; comme Oedipe, il fuit, avant de se retrouver face à face avec son destin ; il devient Roi à la place de son père, aux côtés de sa mère veuve et de Nala, représentative de la féminité qui l’a entouré durant toute son enfance.

 

Pour vous remercier de l’intérêt que vous portez à ce site, je vous propose de (re-)visionner l’un des passages les plus mémorables de ce film-culte : « Je voudrais déjà être roi » 

Image de prévisualisation YouTube

VOUS AUSSI, VOUS SOUHAITERIEZ VOIR PUBLIER LE PORTRAIT DE VOTRE HERO PREFERE, UNE VIDEO, UN ARTICLE SUR UN THEME EN PARTICULIER ? LAISSEZ VOTRE DEMANDE DANS LA RUBRIQUE « DEMANDE D’ARTICLE« 

La Naissance de Mickey

17 octobre 2007

mickey                                        
Au départ, le personnage devait être un lapin avec de longues oreilles et une queue touffue ; il aurait du s’appeller Oswald. Mais Walt Disney perdit les droits de ce premier personnage. C‘est alors que Walt commence à imaginer une petite souris, qu’il nommera, dans un premier temps, Mortimer. Peu à peu, le personnage a évolué, jusqu’à devenir celui que l’on connait tous aujourd’hui. C’est l’épouse  Disney qui a trouvé le nom de Mickey. Il semblerait, par ailleurs, que ce soit Ub Iwerks qui s’est chargé de développer lapparence du personnage tandis que Walt Disney lui a insuff son caractère.

Premières parutions :

mickey.jpgAu début Mickey avait d’énormes yeux, un long museau et une longue queue. Ses bras et ses jambes ressemblaient à des tuyaux, il ne portait pas de gant et ses oreilles étaient mises côte àte sur le dessus de sa tête. Son corps était en forme de poire. Par contre, il portait déjà des pantalons rouges garnis de 2 gros boutons blancs ainsi que de grosses chaussures. Il faut savoir que le premier personnage Mickey avait un caractère bien plus farceur et bien plus coquin que celui que l’on connait aujourd’hui.

Le personnage fait ses débuts dans un court métrage nommé « Plane Crazy », qui est (comme toutes les précédentes œuvres de Disney), un film muet ; le succès ne fut pas au rendez-vous !

Fin 1928, Disney présente « Steamboat Willie« , un court métrage. Cest le premier dessin animé avec son synchronisé. Mickey y faisait plus figure de « jeune garnement » : DOn l’y voit notamment klaxonner à l’aide d’étreintes serrées sur des canards, utiliser les dents d‘une vache comme xylophone, et enrouler la queue dune chèvre pour en faire une boîte à musique (!). Des parents alarmés par son comportement désagréable et grossier, ont inondé de lettres le bureau de Disney, exigeant une souris « plus aimable et plus douce ». On décida alors de faire évoluer la souris.

2222222222222222222222222222~ [ ! ][ M ][ i ][ c ][ k ][ e ][ y ][ ! ] ~222222222222222222222222222

L’évolution de Mickey :  

La Naissance de Mickey dans Les Dessins Animés 070209_mickey_mouseMickey fut redessiné et destiné à être une souris plus charmante et plus tranquille : Il garde ses caleçons à deux boutons mais ses yeux sont plus petits, ses bras et ses jambes sont plus épais, et il a gagné du poids. Ses oreilles ne sont plus des cercles et bougent même dans ses mouvements ; il a des gants, de plus grands pieds, et son corps en forme de poire s’est étiré. Sa queue s’est également raccourcie, mais elle disparut pendant la 2e guerre mondiale car elle devenait trop difficile à animer.

Désormais, Mickey n‘est plus très drôle ; il devient attirant, plaisant, attrayant et ne fait jamais rien sans raison valable. C’est un trait qu’il a hérité de Disney lui-même. Il est également devenu plus humain ; une sorte de Monsieur Parfait dans le corps d’une souris.

Peu à peu, son monde s’est enrichi d’amis aussi originaux et aussi réussis que lui : Une petite amie (Minnie), un chien (Pluto), et des amis (Goofy, Dingo, Donald et Daisy). Pus tard,d’autres personnages se grefferont : les neveux de Donald, Pat, et un rivale pour Mickey nommé Mortimer !

La popularité de Mickey a grandi et est aujourd’hui unanime ; le personnage a fait le tour du monde et c’est l’emblème du monde Disney. 

INFO : Walt Disney a assuré la voix anglaise de Mickey Mouse jusquen 1947.

Recyclage des images

17 octobre 2007

Disney a toujours été un précurseur :

même lorsqu’il créait Le Livre de la Jungle,

 il avait déjà l’âme écolo : tout se recycle !

copiage.jpg

Et Le Livre de la Jungle semble avoir la Palme !

copiage2.jpg

Dédicasse à mon neuveu Tony qui adore ce film !!!

16 octobre 2007

Image de prévisualisation YouTube

 

Ta Tata qui t’aime très fort !!!

L’Ami Public Numéro 1

16 octobre 2007

L'Ami Public Numéro 1 dans Les Dessins Animés 225310910X.08.MZZZZZZZL’émission préférée des enfants a été, pendant plus de 15 ans, celle que Pierre Tchernia présentait, le dimanche après-midi, de 1961 à 1978 : des extraits de dessins animés de Walt Disney qui ont fait de lui « l’ami public numéro 1″.

Souvenirs de Pierre Tchernia :

« Mr Disney, raconte Pierre Tchernia, je le connais bien. Je suis né la même année que son grand fils Mickey, en 1928. Mais j’ai rencontré l’homme en 1961, année où l’ORTF et la société Disney se mirent d’accord pour produire une émission consacrée aux personnages Disney. On me demanda de m’en occuper pendant une saison. Finalement, l’ »ami public » a duré 17 ans (…) Nous avions rendez-vous au studio, à Hollywood. Le père de Mickey avait deux bureaux : le vrai, où il travaillait, et le faux, pour enregistrer les émissions de télévision où il apparaissait. Conversation difficileoù il essayait de glisser quelques mots en français et où, moi, je m’efforçais d’articuler quelques mots d’anglais. »

Article tiré de « Nos Années Télé« 

 

7227 dans Les Dessins Animés

 CITATION :

« Les enfants n’aiment pas être considérés comme tels. Ils veulent qu’on leur parle comme s’ils étaient des adultes. Ils ont raison. »

Pierre Tchernia

Le mariage homo chez Disney, c’est permis !

12 octobre 2007

Je sais… l’information ne date pas d’aujourd’hui…  

Le mariage homo chez Disney, c'est permis !  dans Bon à savoir! Mickey-en-Minnie

 Depuis déjà quelques mois, le géant Disney accepte désormais que des couples homosexuels puissent célébrer des “cérémonies d’engagement” au sein de ses parcs d’attraction (à Disneyland-Californie et à Disneyworld-Floride) alors que ce programme était jusque-là réservé aux couples hétéros. A cette occasion, sachez que le règlement a même été modifié.

C’est à la demande d’une association gay américaine que cette modification aurait été réalisée.

Parmi les programmes à la carte proposés par Disney dans ses “Mariages de conte de fée” figure une arrivée des époux ou partenaires à bord du carrosse de Cendrillon, accompagnés de Mickey et de Minnie dans le château de la Belle au bois dormant…

Le concept vous semble vraiment de mauvais goût ? Devant les remarques qui fusent, Disney se défend avec ses explications habituelles : il faut donner du rêve, réaliser les souhaits les plus fous… Mais bon, il s’agit sans aucun doute d’une affaire de gros sous qui dépasse nos visions bien terre-à-terre !  

« Alors, ça y est les mickeys, vous êtes mariés ?« 

 

Les « Looney Tunes » de la Warner

11 octobre 2007

looney.jpg 

Les « Looney Tunes »

C’est le nom générique donné par la Warner Bros aux personnages mis en scène dans la série qui porte leur nom. L’image du héro dans les Looney Tunes s’oppose férocement à l’image très classique du héro véhiculé par Disney : le « gentil » ne l’est pas toujours, et même pas souvent ; le personnage Looney est, comme dans la vraie vie : jamais totalement noir et jamais totalement blanc ; le gentil est souvent malicieux, voire agaçant et il n’est pas rare de s’attacher au méchant !

Si vous faites un petit effort, vous allez vite vous souvenir des Looney Tunes les plus connus : 

  • Bugs Bunny,

  • Daffy Duck,

  • Elmer,

  • Porky Pig,

  • Titi (tiens, là, un gros bisou à mon oncle, il comprendra !),

  • Bip Bip et le Coyote,

  • Speedy Gonzales…

  • et bien d’autres encore !

Il faut noter que l’apparition des Looney Tunes correspond, chez la Warner, à un désir très fort d’affirmer un style nouveau en créant des personnages tout à fait particuliers et originaux, qui constitueraient la « griffe » des studios. C’est en 1935 que les 3 personnages-phares des Looney apparaissent : Bugs Bunny, Porky Pig et Daffy Duck. De ces trois personnages, C’est Bugs Bunny qui deviendra le porte-drapeau de la Warner : Au moment de la 2ème guerre mondiale, l’image de Bugs correspond à celle d’une nation en guerre tentant de protéger son territoire. 

 Voici le portrait des personnages Looney qui m’ont le plus marquée.

N’hésitez pas à demander d’autres portraits sur d’autres Looney dans la rubrique

« demande d’articles« .

Bugs Bunny               Les

Malgré son caractère un tantinet agaçant et son côté un peu ridicule (il passe son temps à faire des trous, il n’arrête pas de machouiller des carottes), Bugs Bunny est devenu l’une des figures emblématiques des Looney Tunes. Son succés tient sûrement au fait que ce lapin reste toujours le maître absolu de son cartoon : Aucune situation ne lui échappe, et il finit toujours par triompher de son ennemi, quel qu’il soit ; pour cela, il n’hésite pas à utiliser les moyens les plus étonnants et les plus détournés. Autre caractéristique : Bugs Bunny vit dans le monde de l’absurde, et c’est là ce qui plaît tout particulièrement au public ; Bugs dépasse les limites du possible et de l’imaginable en mettant en scène des gags improbables (comme dessiner une porte dans un mur et puis l’ouvrir !).

Sa phrase fétiche : « Quoi d’neuf, Docteur ? »                      

 

Daffy Duck                    duffy.jpg

C’est le caractère de ce canard qui en a fait le succès : Nerveux, colérique et égoïste, Duffy Duck est parfois à la limite d’être le méchant ; mais, tout comme Donald, ce sont ses vilains défauts qui font que tout le monde l’adulle ! Duffy Duck, c’est le personnage de la transformation et du déguisement : il empreinte très souvent l’apparence de personnages connus, comme par exemple Robin des Bois. Les aventures de Duffy Duck se terminent toujours en une cruelle déconvenue, pour le plus grand plaisir des spectateurs ! Ami de Porky Pig, il est également l’ennemi juré de Bugs Bunny.

Sa phrase fétiche : « Tu es méprisable ! »

 

Titi (et Grosminet)             titi-07 dans Les Dessins Animés

Encore un personnage des Looney Tunes qui n’est pas toujours très net ! C’est l’un des personnages les plus attendrissants des Looney, tout d’abord de par sa voix fluette et zozotante, ensuite, par son apparence fragile et douce. A première vue, c’est un petit canari frèle et sans défense, mais à bien y regarder, c’est un personnage très malin, qui plait par son côté malicieux, et qui sait parfaitement manipuler son monde, à commencer par Sylvestre, Mémé et Hector. Les tentatives de Sylvestre pour capturer Titi donnent lieu à d’extraordinaires gags qui ont fait le bonheur de bien des générations.

Sa phrase fétiche, vous la connaissez tous : « Oh, oh, z’ai cru voir un Grosminet ! »

 

6ème Festival du film d’animation

10 octobre 2007

Du 17 au 30 octobre 2007

Manifestation organisée à l’occasion de la Journée mondiale du cinéma d’animation (le 28 octobre).La Journée mondiale du cinéma d’animation se déroule les 28 octobre de chaque année. Célébrée de diverses façons dans le monde (dans une cinquantaine de pays), en France, elle prend la forme d’une Fête, qui s’étend sur 15 jours !

(JPG)

Projections, expositions, rencontres, ateliers, démonstrations de techniques, portes ouvertes… dans les cinémas, les bibliothèques, les médiathèques, les écoles, les institutions et divers lieux culturels.

L’Association Française du Cinéma d’Animation (l’AFCA) s’occupe de la coordination générale de la manifestation – mettant en réseau des lieux culturels et des structures proposant un « contenu » (des films, des expositions, des intervenants, des idées…) et proposant une aide à la programmation – et de la communication à l’échelle nationale, avec notamment la réalisation d’une affiche, et du programme sur internet (ici-même).

Chaque participant, à travers toute la France, organise ce qui lui semble le mieux adapté à son activité et à son public, en y impliquant éventuellement des partenariats régionaux (financement, couverture médiatique…).

Contact : Olivier Catherin, coordinateur de la manifestation par e-mail, par téléphone au 01 48 78 25 67 ou par fax au 01 40 23 09 17.

Les Méchants dans les Films d’Animation

3 octobre 2007

Article 1/6 du Dossier de Octobre 2007  

 

 INTRODUCTION

Les Méchants
Album : Les Méchants
Petit tour d'horizon (non exhaustif) des méchants dans les films d'animation.
19 images
Voir l'album

Ursulla, Jaffar, Cruella, Frollo, Sid, Hadès, le Prince Jean, le Capitaine Crochet, Marraine la Bonne Fée, Scar, et tant d’autres encore… Ils nuisent au bonheur de nos héros préférés. Leur seul et unique but, dans la vie, est de les détruire, de leur faire du mal, de les anéantir… Ce sont les MECHANTS!!!

Les premiers films d’animation, comme Blanche-Neige ou la Belle au Bois Dormant, ne faisaient apparaître le « Méchant » que deux ou trois fois ; aujourd’hui, il est intéressant de remarquer que le méchant apparaît presqu’aussi souvent  que le gentil : le rôle de méchant a été forcé d’évoluer, poussé par le succès rencontré auprès de son public !

En effet, bien souvent, ce sont eux les plus drôles, ce sont eux qui nous font tordre de rire et c’est par eux que les meilleurs gags arrivent.

Il faut bien l’avouer : Les méchants, dans les films d’animation, sont aussi nécessaires que les héros : sans eux, pas d’histoire, pas de problème… pas de film !! Mais ce que nous apprécions par-dessus tout, c’est qu’aucun « vrai » film d’animation n’aie encore dérrogé à cette règle exquise : ce sont toujours les gentils qui gagnent !!!

Voici comment ce dossier du mois est organisé :

- Le comique, fonction essentielle du Méchant : le comique est le principal ressort de ces personnages.

- Les 3 types de Méchants (les vrais méchants, les méchants cupides et les Méchants par Bêtise).

- Le physique des méchants

- Portrait des trois méchants que vous préférez (suite au sondage réalisé dernièrement)

- Les seconds Rôles de Méchants.

Bonne lecture à vous et n’oubliez pas de laisser vos commentaires !

 

Petit axe de réfléxion : A votre avis, les « méchants » sont-ils toujours des méchants ?

Le comique chez les Méchants d’animation

3 octobre 2007

Article 2/6 du Dossier de Octobre 2007  

MECHANTS ET MALADROITS

Ce sont eux qui font l’intrigue et chacune de leurs apparitions est un moment de détente pour le spectateur : l’arrivée d’un méchant, dans les films d’animation est, bien souvent pour nous, l’occasion de passer un moment particulièrement drôle. Tout peut arriver quand le méchant entre en scène : crises de colère ridicules, gags à gogo, situations délicates, maladresses… autant de bons moments qui nous font parfois oublier que ce sont eux les méchants !!! 

 

  • Hadès, dans Hercule enchaîne échecs sur échecs, ce qui le met dans des colères très drôles ; son cynisme naturel, ses jeux de mot ridicules font notre plus grand bonheur !

  • Voyez Gaston qui finit malencontreusement dans la boue pendant que ses « amis » sonnent la fanfare de son mariage échoué.

  • Quant au Capitaine Crochet, il ne cesse de se lamenter, lui le grand méchant a peur du « crocodile »

  • Revoyez cette scène ou le Prince Jean suce son « royal » pouce en appelant « Maman »

Ce sont ici les signes de régression qui font rire et qui sont en décalage total avec l’ambition des personnages. De vrais délices de gourmet !

 

Je vous laisse visionner cette superbe vidéo qui met en scène les plus grands méchants.

ATTENTION : montez le son !!

Image de prévisualisation YouTube

1...45678...15

Spider-Man |
meriem |
le cinéblog de la SSIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | arts multiples, brèves de t...
| Fabien le lensoi
| Vous cherchez un film ? C'e...