Les Héroïnes les plus sexy

Article 4/5 du Dossier de Février 2008 

Top 10 des héroïnes Disney les plus sexy

Vous avez été nombreux à voter pour l’héroïne Disney la plus sexy !

Voici donc le top 10, accompagné du portrait des héroïnes…  

D'après vous, quelle héroîne Disney est la plus sexy ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

jasmine.jpg Jasmine

De grands yeux très grands et un sourire généreux. Jasmine ouvre la veine des héroïnes orientales, exotiques ; derrière elle suivront Esméralda, Mulan, Pocahontas et bien d’autres. Loin du regard de l’occident sur l’Orient, Jasmine présente une tenue vestimentaire laissant voir son petit ventre sexy… et c’est déjà bien suffisant, à l’époque, pour faire exploser la sensualité de toute une génération.

jess.jpg Jessica Rabbit

Jessica incarne aujourd’hui encore le plus gros fantasme masculin que le monde de l’animation ai jamais connu. Notons également que Jessica est l’une des premières héroïnes rousses de l’animation. Un corps aux dimensions de rêve, des courbes particulièrement généreuses, de grands yeux de chatte, sa tenue vestimentaire très sexy laisse entrevoir ses cuisses. Jessica est également l’une des premières héroïnes à évoquer clairement la sexualité (Elle est prise en photo en train de faire « picoti-picota » !!!).

belle1.jpg Belle

La tête ailleurs et son petit air audacieux… La candeur de Belle, et, peut-être son caractère affirmé semblent vous ravir. Belle n’est pourtant pas la plus provocante des héroïnes Disney. Son élégance fait d’elle une héroïne « classique », son charisme et son intégrité font d’elle une femme à part entière qui séduit petits et grands.

esmeralda.jpg Esméralda

L’exotisme poussé à son paroxisme. Le Bossu de Notre Dame est le seul film Disney à montrer les ravages de la sexualité et du désir purement sexuel, à travers le personnage de Frollo. Esméralda est brune et son physique échappe enfin aux normes rigides de la féminité : elle exibe avec beaucoup de panache un physique plantureux, loin des modèles blonds très esthétisés de la première génération Disney. La danse, expression suprème du corps, est son arme secrête.

clochette1.jpg Clochette

Clochette n’a rien à voir avec ses contemporaines : Les cheveux en bataille, un style garçonne, elle revêt toujours une petite robe décolletée et très courte qui lui arrive au dessus des cuisses, laissant deviner une grande part de sa féminité naissante ! Son caractère est, lui aussi, atypique puisque, même si Clochette fait partie des « gentils », son caractère est en demi-teinte : vengeresse, jalouse et parfois méchante, elle n’hésite pas à trahir son camp. 

pocahontas.jpg Pocahontas

Pocahontas a été conçue pour être une héroïne dénuée de toute sensualité : un visage anguleux, des courbes presqu’imperceptibles (Pocahontas n’a pas de seins… ou si peu !), une regard très dur, masculinisé ; sa petite bouche rouge est la seule touche de sensualité de ce personnage, si l’on omet sa fâcheuse tendance à se présenter vêtue d’une courte robe qui laisse entrevoir ses jolies cuisses !

arielle.jpg Arielle

Encore une jolie rousse ! Arielle est l’une des rares héroïnes à exiber son joli ventre et ses jolies jambes en permanence. Un simple coquillage cache ses seins et la scène de sa sortie de l’eau fait encore frémir quelques adolescents…

megara.jpg Mégara

La jolie Mégara n’a pas su vous séduire… Sexy, oui ! De grands yeux de biche, un sourire plus qu’aguichant et un corps aux proportions dignes des plus grands tops modèles  : les formes de cette héroïne restent stéréotypées et trop « conformes » à l’imaginaire masculin.

blancheneige.jpg Blanche-Neige

Ce grand poncif de la féminité ne séduit plus… ou si peu. Blanche-Neige, au fil du temps, serait-elle passée de symbole absolu de la féminité, à la représentation de la féminité dans tout ce qu’elle a de plus ringard ?

 bianca.jpgLes Animales

Parce que l’animation d’une Animale (comme les appellent Christian Renaut) permet difficilement de faire passer la sensualité et le jeu de la séduction par la gestuelle, Disney a fait don de grands yeux expressifs surmontés de longs cils racoleurs à certaines héroïnes comme Lady (La Belle et le Clochard), Duchesse (Les Aristochats) ou Bianca, etc.

Certaines comme Peg (La Belle et le Clochard) ou Rita (Oliver et Compagnie) sont également affublées d’un cocard, ce qui leur donne l’image de filles de mauvais genre… ceci dit, elles ont un coeur gros comme ça !

10 Réponses à “Les Héroïnes les plus sexy”

  1. pitouwh dit :

    Blanche-Neige… voilà bien l’antithèse du « sexy » !

    Pour ce qui est des « animales », ce n’est pas tant la gestuelle qui pose problème mais réellement l’apparence : ces persos se doivent d’être anthropomorphiques (« qui posséde des caractéristiques de l’être humain », comme les cils dont tu parles – et qui servent plutôt à montrer qu’un perso est féminin – où bien le fait d’avoir des vêtements, de marcher debout) s’ils veulent pouvoir éveiller un minimum notre libido.

    Y a qu’à comparer un film comme Fritz le chat à La Belle et le Clochard : dans le premier, les relations sexuelles explicites fonctionnent car les animaux y sont en fait des représentation de l’être humain. Imaginez maintenant des scènes de sexe dans le second… oui, c’est plus rigolo qu’autre chose !

    Mais on peut aussi tomber dans des excès assez malsains avec l’anthropomorphisme. Je pense tout particulièrement à une horrible pub pour orangina qui passait il y a quelques mois dans les cinémas, et où des animaux avec des corps très proches de l’humain faisaient une sorte de partouze techhnoïde vraiment dérangeante. Si le coeur vous en dit, allez y jeter un coup d’oeil ici :

    http://www.dailymotion.com/search/pub+animaux+sexy/video/x3e1f9_naturellement-pulpeuse_fun

    Dernière publication sur The Geek Show : Critique ciné : Coexister

  2. maud dit :

    Sympa comme idée de faire le classement des plus sexys ! Mon classement à moi (plus pour le côté joli que sexy) : Esmeralda, Jasmine, Pocahontas, Arielle, Clochette, Jessica Rabbit, Mulan, Blanche Neige, Cendrillon, Belle, Megara… Mais au fond elles sont TOUTES belles ! Mais ma préférence revient quand même à Esmeralda.

  3. Virginie dit :

    Dûr dûr de choisir quelle Héroïne est la + sexy! Enfin, j’entends par sexy, sensualité séduction voire érotisme…….Alors difficile de choisir entre Jasmine, Jessica, Esméralda, Mégara et peut-être même Clochette.
    Ariel est par ailleurs très belle mais n’est pas une séductrice pour moi.

    A choisir, je dirais Esméralda. Elle a quand même attiré l’attention de 3 hommes (Phoebus, Quasimodo et …..Frollo). Si bien, que Frollo l’est désirée à la folie, Esméralda devient l’image du fantasme dans Infernal.
    Et puis, elle ne se laisse pas aguiché par l’ennemi, contrairement à Jasmine! Un point pour elle !

  4. Al dit :

    Pas mal ce classement des héroïnes les plus sexy. Mais il ne faut pas confondre sexy (voire sexuelle) avec sensualité, érotisme, aguichant et femmes enfants. Je propose donc un autre classement avec ces différents genres que je vais expliquer ensuite.

    Sexy et/ou sexuelle
    Jessica
    Esméralda
    Mégara
    Jasmine

    Sensuelle
    Ariel
    Clochette
    Pocahontas
    Belle
    Mulan

    Erotique
    Jessica
    Esméralda
    Mégara
    Jasmine
    Clochette

    Aguicheuses
    Jessica
    Mégara
    Mulan
    Belle
    Ariel

    Femmes enfants
    Blanche-Neige
    Aurore
    Cendrillon
    Ariel
    Belle

  5. Al dit :

    AURORE: Placée uniquement dans la catégorie des femmes enfants, Aurore ne cherche pas à devenir une femme mature par elle-même. Elle est naïve, croit au prince charmant qu’elle voit dans ses rêves, l’attend et reste passive face aux évènement qui lui arrivent. Elle n’a aussi pratiquement pas de sein, ce qui renforce sa personnalité de petite fille endormie qui attend le prince charmant au lieu de se lever et faire sa vie par elle-même. Avec elle, on ne doit pas chercher l’amour mais attendre qu’il vienne frapper à notre porte. On doit être aussi un modèle de petite enfant sage qui se tait et fait ce qu’on lui dit (d’où l’endormissement qui la mènera au prince). Ce qui renvoie à une époque (pas très lointaine) où la femme était dépendante de son mari et ne pouvait exister qu’à travers lui.

    ARIEL: Si Ariel est à la fois placée dans la catégorie des femmes enfants, aguicheuses et sensuelles, c’est parce qu’elle passe par ces trois stades au lieu de ne pas évoluer comme Aurore. Déjà sous la mer, bien qu’étant condamnée à ne pas avoir de sexualité car prisonnière de sa queue de poisson, elle ne se vêtit pas sauf d’un coquillage qui cache ses seins, ce qui manifeste déjà une recherche de la féminité et de libération sexuelle. Elle n’a que des traces du monde des hommes mais à force de monter à la surface, elle en apprend bien plus sur eux et cherche l’amour par elle-même au lieu d’attendre qu’il vienne frapper à sa porte. Lorsqu’elle le rencontre enfin en sauvant Eric, elle se décide à se débarasser de sa queue de poisson (d’où son renoncement au monde de l’enfance) afin d’être capable d’aguicher son homme en tant que femme libérée. En faisant cela, elle devient sensuelle et Eric l’aime. Cela lui permet de se débarasser de sa queue de poisson de manière définitive car sa sensualité enfin acquérie lui permet d’avoir une sexualité.

    BLANCHE-NEIGE: Elle est également placée uniquement dans la catégorie des femmes enfants. Sa personnalité est à peu près identique à celle d’Aurore bien qu’elle soit déjà un peu plus femme car a elle a un Prince dès le début du film au lieu de le rencontrer au cours de l’intrigue. Toutefois, elle ne l’est pas vraiment car sa pudeur ne l’incite pas à embrasser directement son Prince ou à le prendre dans ses bras. Son enfermement dans ce statut d’enfant finit par l’endormir et elle sera incapable d’en sortir tant que son Prince n’interviendra pas. Ce n’est qu’après le baiser « véritable » du Prince qu’elle acceptera enfin qu’il la prenne dans ses bras et l’étreingne. Une fois de plus, c’est à l’homme de tout faire et la (petite fille) femme est incapable de se débrouiller seule.

    BELLE: Elle passe par les mêmes statuts qu’Ariel. Elle sait dès le départ qu’il y a des différences entre les hommes et quels sont ceux qu’il ne faut pas accepter comme Gaston le bellâtre arrogant. Aimant lire, cela fait d’elle une personne cultivée qui ne cherche pas à apprendre uniquement par les autres mais aussi par elle-même. Bien qu’étant terrorisée par la Bête au départ, elle ne juge pas sur les apparences et essaie de voir s’il est digne d’être aimé, ce qui l’amène à être amoureuse comme une femme. Son caractère affirmé lui permet de passer elle-même par des stades qu’elle réussit à franchir seule afin de devenir réellement une femme réfléchie qui a une sexualité à son tour.

    CENDRILLON: Elle est également une femme enfant n’ayant aucune idée de ce qu’est le monde des hommes et n’a aucune sensualité. Tout comme Aurore et Blanche-Neige, son physique est enfantin et n’a que très peu de formes. Bien qu’étant moins enfantine et un peu plus réfléchie qu’Aurore et Blanche-Neige, Cendrillon attend que l’amour frappe à sa porte et reste passive face aux évènement qui lui arrivent et doit avoir recours à l’aide de sa marraine la bonne fée (sans la lui demander) pour aller vers le Prince. Puis, elle se retrouve enfermée et le Prince est obligée d’aller la faire chercher pendant que Cendrillon ne peut pas sortir seule de sa prison; elle a encore besoin de l’aide des autres. A la fin, nous nous doutons qu’elle sera dépendante de son Prince et ne pourra pas exister d’elle-même.

  6. Al dit :

    CLOCHETTE: Classée dans les catégories Sensuelle et Erotique malgré ses cheveux coiffés à la garçonne, cette jolie fée a toutefois une belle féminité à travers ses cuisses et ses seins. Elle semble en être au stade prébubaire car contrairement aux autres héroïnes Disney qui ne quittent le stade de l’enfance qu’au cours des intrigues des films, Clochette semble déjà avoir dépassé ce stade car elle semble aimer Peter Pan sincèrement et est prête à tout pour le garder. Son caractère montre que l’humain est double. Il n’est pas forcément « presque » parfait contrairement à de nombreux héros Disney. Elle n’hésite pas à trahir son camp mais quand elle se rend compte de ses erreurs, est prête à donner sa vie pour les réparer. En bref, Clochette est une « future » femme « presque » fatale: séductrice et belle.

    ESMERALDA: Cette héroïne est classée dans trois catégories: sexy et/ou sexuelle, érotique et aguicheuse. Tout comme Ariel, ses seins sont presque visibles et ses formes ne sont que peu cachées voire presque visibles car elles sont presque entièrement dévoilées quand elle danse. Danse qui évoque clairement la sensualité et la sexualité car elle aguiche les hommes à travers elle soit parce qu’elles les apprécient ou bien pour se moquer d’eux comme elle l’a fait avec Frollo. Ceci dit, elle a un coeur gros comme ça car elle est prête à tout pour aider ses amis ainsi que Phoebus, l’homme qu’elle aime.
    Dans la chanson « Infernal », Frollo montre clairement les ravages du désir sexuel en comparant Esméralda à une sorcière, une fleur du mal…Bref au diable! Ce qui montre qu’Esméralda est une femme libérée et intelligente.

    JASMINE: Héroïne très moderne placée dans les catégories Sexy et/ou Sexuelle et Erotique, Jasmine n’hésite pas à dévoiler ses formes pour montrer sa féminité et à n’obéir qu’à ses désirs. Elle ne veut pas attendre le prince charmant (faut dire que ses prétendants bien qu’étant des princes ne sont pas vraiment charmants (Rires)) mais chercher l’amour elle-même. Etant sexy (voire sexuelle) et érotique, elle utilise ses charmes pour faire aux Princes qu’ils gagnent avant de se moquer d’eux et les envoyer ballader d’une manière violente et humiliante pour eux. Et cela pour montrer que malgré ses atouts, elle n’est pas une chose mais belle et bien une personne. Ne voulant pas se taire et faire ce qu’on lui dit, elle s’enfuit du palais, ce qui lui permet de rencontrer Aladdin qui deviendra son amant. Et oui! Ce n’est pas le héros qui a trouvé la Princesse mais bien la Princesse elle-même qui a cherché et trouvé l’élu de son coeur qui l’aimera en retour. Les filles, ne restez pas dans votre coin à ne rien faire et réveillez vous!

  7. Al dit :

    JESSICA: Je tiens à mettre les choses au clair: Jessica ne peut pas être entièrement considérée comme une héroïne Disney car dans Qui veut la peau de Roger Rabbit? Disney n’a fait que donner des droits pour que certains de leurs personnages apparaissent. Toutefois, ils sembleraient que les studios Disney aient collaboré lors de la création de Jessica mais même s’ils font beaucoup d’efforts, aucune héroïne de dessin animé ne sera comme elle pour l’instant. Voilà, ça c’est dit. Vous avez pu remarquer que j’ai classé Jessica dans trois catégories sur cinq et surtout les plus provocatrices: sexy et/ou sexuelle, érotique et aguicheuse. Enormes seins peu cachés, robe qui laisse entrevoir ses cuisses, yeux de biches et évoquant clairement la sexualité à travers picoti-picota, Jessica représente en effet le plus gros fantasme masculin de l’animation dans laquelle les hommes en ont assez des femmes enfants qui ont l’air stupides et ne connaissent rien au désir. D’ailleurs, ils lui ont également donné une grande intelligence car elle suit la piste d’un assassin et sauve Eddie Valiant de la mort. Héroïne très belle et n’hésitant pas à agir pour les autres, Jessica est l’une des héroïnes d’animation les plus aimées aussi bien par les garçons que les filles.

    MEGARA: J’ai classé cette héroïne dans les mêmes catégories que Jessica. Elle semble être un mélange de cette dernière et de Clochette: corps aux dimensions de rêves, beaux yeux et pas réellement gentille car se sent délaissée vu que son ancien amant l’a trahi en partant avec une autre alors que Mégara a vendu son âme à Hadès pour le sauver. En effet, contrairement à beaucoup d’héroïnes Disney qui ne vivent qu’une histoire d’amour, Mégara en est à sa deuxième quand elle s’éprend d’Hercule (tout comme Pocahontas qui passe de John Smith à John Rolphe). Une idée est donc transmise aux petites filles: le premier amour n’est pas forcément le bon. On a le droit de connaître plusieurs hommes afin de savoir quel est celui qui nous conviendra parfaitement. Mégara a compris que son premier amant n’était pas celui qui lui convenait et qu’elle allait être heureuse avec Hercule qui jamais ne la trahira.
    Pourtant, elle est manipulatrice car elle se sert de ses charmes uniquement pour berner Hercule et permettre à Hadès de l’éliminer. Elle tombe réellement amoureuse du héros costaud au grand coeur et gardera ses charmes et son intelligence donc ne dépendra pas de lui. Qui a dit qu’une femme ne pouvait pas s’émanciper si elle était amoureuse? Personne. Mégara montre parfaitement qu’on peut s’émanciper tout en étant amoureuse.

  8. Al dit :

    MULAN: Elle figure uniquement par la catégorie des aguicheuses. Seule héroïne Disney à se faire passer pour un homme pour sauver son père et prouver ce qu’elle vaut, Mulan a bien du mal à être sexy et sensuelle car elle cache ses formes sous une armure. De plus, elle a un nom d’homme: Ping. Cependant, on peut voir ses formes peu visibles quand elle porte des robes ainsi que son beau visage qui pourrait séduire plus d’un homme. De plus, malgré le fait qu’elle se fasse passer pour un homme, elle fait les yeux doux à Shang dont elle s’est éprise au cours de son entrainement, ce qui montre qu’elle est capable d’être aguicheuse et de se comporter comme une femme dans un physique d’homme; métaphore d’une possible homosexualité entre Shang et Ping (et non pas Mulan?)? C’est que beaucoup de gens pensent car Shang semble déjà être attiré par la jeune soldate alors qu’elle se fait passer pour un homme. Pourtant à la fin du film, Mulan continue de sourire à Shang et celui-ci semble apprécier son corps de femme: aime t-il les hommes ou plutôt les femmes guerrières et intelligentes qui ont du caractère? Cette question demeurera sans réponse.

    POCAHONTAS: Elle figure uniquement dans la catégorie Sensuelle. Il est vrai que son regard semble très masculinisé et qu’elle semble être, presque comme Clochette, un garçon manqué ou simplement un peu sauvage car elle aime le risque en s’aventurant dans des torrents de rivère ou courant partour dans la forêt comme un furet. Pourtant, Pocahontas a des formes féminines que sa petite robe ne cache pas ainsi qu’une belle bouche rouge. Physique qui séduit John Smith dès le premier regard. Bien que paraissant un peu plus âgée que toutes les héroïnes citées (à l’exception de Jessica qui semble être la plus mature et la plus âgée de toutes), Pocahontas n’a pas totalement quitté le monde de l’enfance et ne connait pas grand chose à la sexualité (l’idée d’un mariage forcé sans être passée par ce stade semble d’ailleurs lui déplaire) mais connait déjà très bien la sensualité et serait prête à séduire un homme dont elle se serait éprise donc accèderait à la sexualité sans difficulté.

    Voilà quels sont les types d’héroïnes que l’on retrouve dans les films Disney et qui à elles seules peuvent faire partie de plusieurs catégories de femmes décrites par la fiction. Remarquez que quand ces films ont été faits, les héroïnes Disney sont passées par trois stades: passives, réfléchies et guerrières. Il faut dire que Disney a évolué en même temps que la société et ses idées reçues sur les femmes qui ont assez changées (même si ce n’est pas complètement) et donc pour continuer à séduire le public en les satisfaisant avec ce qui convient à la société.
    Alors que pensez-vous de mon classement et de mes idées? (Vous n’êtes pas obligés de répondre)

  9. Al dit :

    Je reviens pour parler d’une autre Princesse qui n’a pas été citée (et qui d’ailleurs ne l’est pas au départ)

    TIANA: Je la classe uniquement dans la catégorie des sensuelles. Tout comme Esméralda, cette héroïne n’est pas blanche de peau. Mais Esméralda n’était que mate alors qu’avec Tiana, on a enfin une héroïne tout simplement noire de peau. Enfin un peu de modernité. Je définerais Tiana comme étant un mélange de Belle et Mulan (bien qu’elle ne fasse pas passer pour un homme). Tout comme elles, elle essaie de prouver ce qu’elle vaut et qu’elle peut vivre par elle-même. C’est une femme ambitieuse qui tient à devenir une chef cuisinière et donc de diriger sa propre « entreprise ». Cependant, elle ne se rend pas compte de sa beauté et sa sensualité. Le Prince Naveen qui s’en rend compte l’enferme (sans le vouloir) dans un corps de grenouille: métaphore de l’emprisonement de la femme par l’homme. Toutefois, en lui redonnant sa forme humaine par un baiser, Naveen finit par aimer Tiana pour ce qu’elle est et non pas pour celle qu’il voudrait qu’elle soit. Tiana réalise alors qu’elle peut être féminine et se marier tout en devenant une self-made woman. Le fait de travailler sans relâche lui permet d’être récompensée et d’obtenir ce qu’elle veut: travailler tout en aimant un homme et l’épouser. Elle prouve aussi que se marier ne veut pas forcément dire être dépendante de son mari tout comme l’a fait Mégara. Vive Tiana et les toutes les héroïnes indépendantes!

  10. VelsAvews dit :

    One morning I’m walking from my car to the job and this guy said, The hICAM1 expression in transduced cells (white bars), Ooi BS: Mechanisms of suppression of mouse mesangial cell proliferation by macrophage supernatants!
    http://www.wtmoncler.com/

Laisser un commentaire