Les Indestructibles… la vie est ennuyeuse !

                                                            indestructibles.bmp 

Lorsque j’ai visionné « Les Indestrucibles« , je me suis profondément ennuyée. Ce film d’animation m’a semblé insipide, peu intéressant, et je me suis demandé pourquoi moi, plutôt fan de tout film d’animation, je n’ai pas « accroché » avec celui-là.

Les Indestructibles passe beaucoup de temps à présenter une famille-type, avec ses soucis quotidiens : le papa qui s’ennuie au travail, la maman qui gère le ménage, donne à manger aux enfants, téléphone à papa, les enfants qui se chamaillent, avec la grande qui traverse sa crise d’ado… et voilà pourquoi, je pense, ce film n’a pas eu autant de succès que d’autres : il nous renvoie à notre quotidien, à nos petites habitudes, à la vie de Mr et Mme Toutlemonde.

Même s’il développe des valeurs qui nous parlent (l’entraide entre les membres de la famille, la fratrie, la vie de couple…), ce film d’animation n’a rien d’extraordinaire et nous renvoie inlassablement vers notre quotidienneté, alors que nous attendons d’un film, et plus encore d’un film d’animation, qu’il nous fasse rêver, qu’il nous transporte en dehors de notre petite vie, qu’il nous présente des personnalités hors du commun. Certes, ses personnages sont des supers-héros, mais ils sont présentés dans leur vie quotidienne pendant une bonne partie du film, et le message substantiel que l’on peut recevoir de ce film, c’est : nous sommes tous des supers-héros, chacun d’entre nous possède ce je-ne-sais-quoi de particulier. Le message, en lui-même, est louable, mais, malheureusement, on y est peu sensible…

Il s’agit du premier film de la société Pixar mettant en scène des êtres humains. La ressemblance n’est toutefois pas parfaite, bien que la technique ait visiblement bien progressé, puisqu’ils conservent un aspect très « cartoon » et qu’il ne s’agit donc que d’un « semi-réalisme ». Il n’en va pas de même de la psychologie des personnages, très étudiée afin de coller à la réalité, et qui frise parfois la caricature pour mieux participer au comique de la situation (Par exemple lorsque Monsieur et Madame Indestructibles entament une scène de ménage en pleine action dangereuse).

Le film cède également à la tendance du moment, consistant à mettre en perspective le mythe du super-héros. Il abonde ainsi de références aux géniteurs du genre : James Bond (l’île de Syndrome), Superman (M. Indestructible et sa cabine téléphonique), et l’œuvre d’Alan Moore lui-même : la famille Indestructible évolue dans un monde qui, comme celui d’Alan Moore, se méfie d’eux et ne leur fait pas confiance. À l’inverse toutefois, l’histoire ne débouche pas sur un constat pessimiste mais sur une leçon d’espoir puisque, pour le bien de tous, il importe que l’individu puisse mettre ses qualités à la disposition de la collectivité. Leçon très américaine et très post 11 septembre car le vilain y recevra, grâce à cela, sa juste et impitoyable punition.

Alors, voilà, reconnaissons-le : le quotidien n’est pas intéressant ; ce qui est intéressant, dans la vie, comme au cinéma, c’est le piquant, c’est que qui nous fait sortir des habitudes…

Et vous, qu’en pensez-vous ?

2 Réponses à “Les Indestructibles… la vie est ennuyeuse !”

  1. cecile dit :

    tout à fait d’accord avec ton article moi je n’ai regardé que le début et j’ai jamais fini le film dommage Disney ne nous a pas habitués à ça

  2. mamana14ans dit :

    je me suis fait sélectionner pour les nouveaux jeux qui circulent sur les blogs, et je t’ai sélectionnée pour le poursuivre, alors va voir de quoi il s’agit sur mon blog…
    Biz

Laisser un commentaire